Aller au contenu principal

Élever un enfant en Alberta…

 

Notre fils est né au Canada, en Alberta. Il a donc été canadien avant d’avoir ses papiers français. Il connait quand même la France, il y est déjà allé plusieurs fois et comprend bien comment ça marche et ce qui est différent entre nos deux pays. Ce qui le surprend toujours en France c’est la taille minuscule des voitures et la densité des maisons/immeubles, lui qui a l’habitude des très grands espaces. Mais ce qu’il adore par-dessus tout quand il est en France, c’est de pouvoir manger des bons croissants tous les jours et de voir toute la famille.

De notre côté, je voulais vous partager ce que ça fait d’élever un petit franco-canadien dans un endroit si différent de là où j’ai grandi…

Alors élever un enfant en Alberta, c’est…

 

C’est… revoir la définition du mot froid

51078284_10158132565914622_5854882388361871360_n

Combien de fois ma mère voit Dorian (en vidéo) partir le matin pour l’école en petite veste, avec juste un bonnet sur la tête alors qu’il fait -15° ? Demandez-lui, vous verrez ! Quand on élève son enfant en Alberta, la notion de froid évolue complètement. Pour Dorian, qui est né ici et qui a connu depuis ses premiers mois les très grands froids, -15° c’est pas grand chose, ou du moins, ça ne justifie pas de se couvrir avec plus qu’une veste légère pour aller dans la voiture.

Les seuls moments où il met sans râler sa combinaison d’hiver c’est quand il va jouer dans la neige, sinon c’est dur de le forcer à se couvrir… C’est aussi un enfant qui ne met presque jamais de gants, sauf s’il y a du vent. En fait, il a rarement froid et quand on y réfléchit, c’est normal. Quand il avait 6 mois, on a traversé une grosse vague de froid avec des températures entre -25 et -35° pendant 3 semaines et on a pas arrêté de le sortir à cause de ça. Il s’est vraiment habitué.

C’est… se mettre à faire des trucs qu’on aurait jamais fait en France

 

 

Vous êtes déjà allés à une parade ? Une parade nord-américaine, avec des tas de voitures décorées, suivies d’autres voitures et de gens qui lancent des bonbons ? Et quand je vous dis fête nationale, vous pensez feux d’artifices ou exposition de voitures ? Ici, on dirait qu’à chaque événement il faut des voitures et des camions de pompiers ! Ça fait un peu bizarre au début, mais on s’habitude. Et les enfants sont super contents 🙂

On fête aussi le rodéo avec des petits déjeuners gratuits en ville tous les jours pendant la fameuse semaine du rodéo, des courses en chariots, et en portant des chapeaux et des bottes de cowboys.

Pour Halloween, tout le monde se déguise, même les profs à l’école. Les magasins sont d’ailleurs décorées dès la deuxième semaine de septembre et la police patrouille avec des joueurs de hockey en donnant des bonbons le soir du 31 octobre.

45137769_10157864422344622_3137843758599503872_n

En fait, chaque saison est très marquée et possède son propre folklore.

L’automne, on ramasse des framboises, on va chercher sa citrouille et on se perd dans les labyrinthes des champs de maïs.

L’été, c’est l’époque des jeux d’eau avec le tuyau, des bbq et des soirées feu de camp.

Au printemps, tout le monde jardine (mais vraiment, de manière intense) et pâques occupe tous les rayons des magasins (ah et à l’est c’est l’époque des cabanes à sucre !).

Et l’hiver… Je crois que c’est un autre monde l’hiver ici. Entre le hockey et les autres sports d’hiver, les journées au coin du feu et l’ambiance de noël qui s’installe dès qu’on passe « le jour du souvenir » (le 11 novembre), c’est un vrai choc culturel.

 

C’est… jouer dehors en toute saison

23622203_10156770165034622_7580200703924121395_n

Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse -15° ou +35°, on joue dehors. On joue pas forcément très longtemps dehors quand il fait -20°, mais on le fait quand même. Comme il ne pleut vraiment pas souvent ici, au printemps et à l’automne, dès qu’il pleut on met nos bottes et on part se promener au parc. La pluie c’est un peu luxe ici, on alterne période de sécheresse (l’été) et période de neige/grands froids l’hiver.

En gros, on sort tout le temps et on trouve étrange le fait de rester à l’intérieur à cause de la pluie ou des températures un peu froides de la France. Ici le mot d’ordre dans les écoles et dans les garderies c’est : récréation dehors jusqu’à -20° !!

 

C’est… finir l’école à 15h

alarme alerte arriere plan blanc

Photo de Black ice sur Pexels.com

Eh oui. Ici l’école finit à 15h, ou 15h20 dans celle où je travaille . Ça laisse beaucoup de temps à passer en famille. Après l’école on peut aller au parc ou à la piscine et être à la maison avant 17h.

C’est un mode de vie que je trouve super agréable, ça nous donne vraiment l’occasion de souffler. Et si vous voulez savoir comment on fait pour finir si tôt :  on a une pause déjeuner beaucoup plus courte le midi (de 11h35 à 12h30) et on commence à 8h20 avec juste une récréation de 20mn le matin.

Après, les horaires varient selon les écoles que ce soit primaire ou secondaire. Chaque école a son emploi du temps, certains enfants commencent l’école à 8h et finissent à 14h, d’autres commencent à 9h et finissent à 15h30, ça dépend.

Bon, pour le moment Dorian va à l’école que de 8h30 à 11h30 puisqu’il est en PS/MS et qu’ici ça finit à 11h30 pour ces deux classes. L’après-midi il va donc à la garderie.

C’est… élever un enfant bilingue

39120551_10157633277394622_1401739864986091520_n

Dorian est un enfant bilingue puisqu’on parle français à la maison et à l’école, mais qu’il a été à la garderie en anglais pendant ces trois dernières années et que pas mal de ses copains d’école parlent anglais.

Il s’exprime uniquement en français avec nous et je ne l’ai jamais entendu parler anglais (sauf pour yes/no/bye). Je l’ai juste espionné de loin quelques fois à la garderie parce que j’avais du mal à croire qu’il soit vraiment capable de parler anglais (comme on me le disait). Et c’était bien vrai !

Il comprend aussi très bien l’anglais, même s’il fait souvent semblant de ne pas comprendre quand il est avec nous. Pour le moment, il n’aime pas parler anglais, c’est ce qui le gêne le plus dans le fait d’aller à la garderie l’après-midi. Et si nous on parle anglais avec quelqu’un, il insiste pour qu’on revienne au français.

C’est… vivre avec plein de gens du monde entier

Oui, vous allez sans doute me dire que c’est la même chose en France, mais en fait c’est pas aussi fort qu’ici, surtout dans notre ville. Même si la France est un pays multiculturel, je ressens bien plus le multiculturalisme ici. Il y a vraiment des gens d’un peu partout là où on vit. En fait, sur une ville de 15 000 habitants, une grande partie n’est pas née en Alberta, ni même au Canada, et personnellement je trouve ça génial de faire partie d’une communauté aussi chouette.

Dorian a des copains qui viennent des quatre coins du monde. Pour lui, c’est tout à fait normal de venir d’endroits différents, de parler plusieurs langues et de s’habiller différemment. Je suis contente qu’il puisse grandir dans un endroit aussi ouvert où on ne dénigre (presque) pas les gens parce qu’ils viennent de l’étranger.

C’est… avoir un enfant qui considère que 2h de route c’est un petit trajet

23405746_10156745626204622_1068049088667167413_o

Ça surprend souvent les gens en France, mais ici le moindre déplacement c’est minimum 1h de route. La première ville est à 110km de là où on vit, Calgary est à 200km, Edmonton 480km. C’est comme ça, on vit dans un immense pays en grande partie vide. On a pris l’habitude d’aller à Calgary pour le travail, pour un rendez-vous médical, pour aller au zoo, ou encore pour prendre l’avion.

Pour Dorian, aller à Calgary c’est rien du tout. Il ne se plaint jamais du temps passé en voiture, il s’occupe à l’arrière, regarde par la fenêtre ou écoute de la musique. Il a même pris l’habitude de faire ce trajet aller/retour dans la journée au besoin. Bon, j’avoue que si on y va juste pour le zoo, on essaie de réserver un hôtel pour profiter un peu plus de la ville, mais pour le travail, on fait souvent le trajet dans la journée.

Un commentaire »

  1. C’est assez fidèle à notre réalité canadienne, effectivement. Article intéressant pour qui est intéressé à passer un petit bout de sa vie de ce côté de l’Atlantique. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :