Aller au contenu principal

Les 5 étapes vers l’indépendance financière

Si vous êtes sérieux pour obtenir votre indépendance financière, il y a de bonnes chances que vous passiez à travers les 5 étapes suivantes. Attention à l’étape 2 dans laquelle on reste trop souvent bloqué.

Étape 1 : l’état de pauvreté

Vos dépenses annuelles égalent (ou surpassent) vos revenus.

design desk display eyewear

Photo de energepic.com sur Pexels.com

La première étape est celle de la « pauvreté ». Lorsque je parle de pauvreté, je ne parle pas de faibles revenus ni de situation précaire. Je décris ici un état d’esprit. Si vous dépensez l’intégral de vos revenus ou plus, qu’ils soient de 1 000 ou de 10 000/mois, vous êtes pauvres à la fin du mois.

Voici les caractéristiques de cet état :

  • Vous n’avez aucune réserve ni marge de manœuvre. Vos dépenses récurrentes sont si élevées que le moindre imprévu vous pousse vers le crédit.
  • Le crédit augmente encore plus vos dépenses récurrentes ce qui augmente également le risque de devoir faire face à un imprévu sans filet de secours.
  • Vous vous concentrez uniquement sur comment gagner plus d’argent et non sur comment dépenser moins.
  • Peut-être, effectivement, que vous ne gagnez pas assez d’argent.

Quelques pistes de solutions :

  • Il vous faudrait un budget et vous y tenir. Parfois, quelqu’un d’extérieur peut vous forcer à respecter cette contrainte. Oubliez les cartes de paiement un instant et ne vivez que sur un montant d’espèces prédéterminé par semaine.
  • Payez vos dettes agressivement en vous concentrant principalement sur celle au plus gros taux d’intérêt.
  • Traquez toutes vos dépenses. Si vous utilisez des espèces, il faudra les écrire manuellement.
  • Il faut au moins 1 an de surveillance de dépenses pour savoir vraiment ce que vous pouvez épargner. Si au bout de 2 mois vous avez un surplus de 400$ et que 7 mois plus tard vous les avez claqués en un achat, vous n’avez rien épargné du tout.

Étape 2 : l’état de confort

Vos dépenses annuelles sont plus faibles que vos revenus.

 

adult beverage breakfast celebration

Photo de Pixabay sur Pexels.com

C’est facile de comprendre pourquoi on est dans le confort lorsque l’on traverse cette étape. Beaucoup de gens y parviennent et cette étape a l’avantage de globalement éliminer la plupart des soucis d’argent du quotidien.

Pourtant il existe quelques pièges :

  • Vous restez dépendant de votre activité professionnelle. Votre travail produit le surplus et le plus grand risque est de le perdre, ou d’être empêché de l’exercer.
  • Plus votre compte d’épargne grossit, plus vous pouvez être tenté d’augmenter vos dépenses. Si vous ne fixez pas d’objectifs à long terme pour cet argent, vous ne lui trouverez aucune utilité et vous le dépenserez ou le laisserez dormir sans rien rapporter. Il faut absolument sortir de cette zone de confort pour atteindre l’indépendance financière.

 

Étape 3 : préparation et apprentissage

Vous vous éduquez sur les différentes manières de placer votre argent.

architect composition data demonstration

Photo de energepic.com sur Pexels.com

C’est probablement l’étape la plus importante et elle fait toute la différence entre vivre dans le confort financier et être financièrement indépendant. Lors de cette étape vous devez lire, écouter des podcasts ou regarder des vidéos sur les stratégies d’investissement. La solution la plus simple consiste à laisser faire votre conseiller financier en plaçant vos sous sur des OPCVM ou fonds mutuels. Mais plus vous vous éduquerez, plus vous optimiserez votre argent. Vous minimiserez les taxes, l’inflation et les frais, les 3 ennemis de l’investisseur. Si vous investissez en immobilier ou dans votre propre entreprise, vous aurez également besoin de préparation et d’une stratégie.

  • Cette étape nécessite du temps pour vous éduquer.
  • Il vous faudra un plan financier écrit, avec la capacité de vous projeter dans le futur sur les prochaines décennies en explorant différents scénarios.
  • Vous découvrez le mot « diversification ».
  • Vous craignez moins le risque et vous l’acceptez.
  • Vous vous renseignez sur les avantages mis à votre disposition (votre employeur a-t-il un plan d’investissement pour ses employés, quels sont les avantages des assurances vies, PEA, PEL, CELI, REER…).
  • Vous vous instruisez sur la psychologie des investisseurs, les pièges, les crises, les désastres, bref sur le passé en général de votre classe d’actif de prédilection.
  • Il n’est jamais trop tôt pour commencer.

 

Étape 4 : l’accumulation d’actifs

Vous investissez régulièrement dans des actifs financiers qui s’apprécient avec le temps.

bullion gold gold bars golden

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Votre stratégie vous a amené à choisir une ou plusieurs classe d’actifs que vous comprenez mieux grâce à votre apprentissage. Lors de cette étape, vous envoyez tous les mois de l’argent pour acheter ces actifs.

  • L’investissement régulier est ESSENTIEL ! Si vous envoyez 10 000 euro en bourse en attendant que quelque chose se passe, il ne se passera pas grand-chose. La bourse est comme l’immobilier. Vous devez injecter de l’argent fréquemment pour obtenir une grande quantité d’actifs à travers le temps.
  • Cette étape est longue, très longue, ennuyeuse même. Cependant elle vous laisse le temps de penser à autre chose qu’à votre argent, surtout si vous investissez passivement. Pendant que vous accumulez des actifs, occupez-vous de votre famille, passez du temps avec vos proches et appréciez votre vie faite de simplicité car bien entendu… vous ne surconsommez pas puisque vous êtes en surplus.
  • Vous surconsommez tout de même car vos revenus sont importants ? Retournez à votre budget et augmentez vos investissements au lieu d’augmenter vos dépenses. Gardez des dépenses plaisirs mais fixez-vous des objectifs d’épargne élevés du genre : 40 ou 50% de vos revenus (s’ils sont élevés). Votre vie sera plus simple et vos loisirs plus sains si vous ne surconsommez pas.
  • Comprenez et optimisez vos impôts sur le revenu comme sur le capital.
  • L’argent généré par vos investissements doit être réinvesti pour accumuler encore plus d’actifs.
  • Vous diversifiez vos actifs.
  • Vous poursuivez votre apprentissage et votre développement personnel.

 

Étape 5 : l’état de liberté

Vos actifs couvrent vos dépenses et ne cessent de croître.

low angle shot of airborne multi colored hot air balloons

Photo de Lad Fury sur Pexels.com

Vous pouvez vivre de dividendes, de loyers, d’intérêts, de ventes, de royalties ou de gains de capitaux. Vous avez la chose la plus précieuse au monde : le temps. Libre à vous de continuer votre travail ou d’accomplir d’autres choses.

  • Vous continuez à gérer votre portefeuille avec plus d’expérience et vous en tirer des revenus.
  • Vous abordez différemment l’idée de la retraite.

Vous êtes riches si vous acceptez de vivre comme quelqu’un de moyen. En revanche, vous êtes pauvres si vous tentez de vivre comme un riche. Si vous avez la chance d’avoir des revenus décents et une santé correcte, c’est à vous de ne pas gaspiller ces ressources limitées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :