Aller au contenu principal

Où investir en bourse?

Dans le plus pur style passif

Maintenant que nous avons couvert la théorie de base en expliquant pourquoi investir et comment se diversifier, il est temps de mettre en place un portefeuille de FNB (ETF ou trackers) dans le pure style passif. Étant donné que ce portefeuille se lance, se fait alimenter automatiquement et s’oublie, vous pouvez exactement répliquer les modèles que je vais vous donner. La seule différence sera votre profil de risque. Je ne vais présenter ici que les portefeuilles équilibrés à 60% actions et 40% d’obligations. Libre à vous d’augmenter la part de risque (actions) ou la part de sécurité (obligations). Je vais garder les portefeuilles relativement simples mais efficaces. L’accent est mis sur la croissance et non les dividendes pour être plus efficient fiscalement et en termes de coût. Un retraité ou quelqu’un qui voudrait tirer des revenus de son portefeuille pourrait les orienter différemment.

Pour la France

 

Modèle de portefeuille : Global équilibré

investissements boursiers

 

Ce portefeuille est la simplicité même.  Je n’ai pas mis d’accent particulier sur les actions françaises car je ne sais pas si la France impose favorablement les dividendes nationaux comparés aux autres pays.

 

 

Voyons chaque ETF en détails:

Amundi Index MSCI World (MWRD)  50%

Indice: MSCI World
Frais : 0,18%
Compagnie la plus grosse : Apple 2,26%
Investit dans plus de 1600 actions dans 23 pays industrialisés
Régions dominantes: US (53,64%) et Europe sauf UK (14,39%)

La moitié de cet ETF investit aux USA ce qui veut dire que le quart de votre portefeuille (la moitié de la moitié) dépend des performances américaines. C’est une exposition saine à un marché qui est de loin le plus important au monde. Si Apple, la plus importante compagnie de votre portefeuille fait faillite, cet ETF perdra 2,26% mais votre portefeuille ne perdra que 1,13% (en théorie uniquement car si Apple fait faillite, c’est possible que d’autres actions baissent par « contagion » du moins temporairement). L’ETF a un écart de suivi (tracking error) de son indice depuis sa création de -0,17%, ce qui est normal puisque les frais sont de 0,18%. C’est exactement cela que l’on cherche, un ETF pas cher, bien géré passivement qui traque de près son indice avec comme seule différence le prix des frais de gestion. À noter également que la performance d’un tel fond dépend aussi des mouvements des différentes monnaies qui le composent par rapport à l’euro.

Amundi MSCI emerging market (ici)    10%

indice: MSCI Emerging Markets
Frais : 0,20%
Plus grosses compagnies : Tencent holdings (4,91%) et Alibaba Group (4,39%)
Investit dans plus de 800 actions dans 24 pays
Régions dominantes: Chine (32,72%) et Corée (13,13%)

L’exposition aux marchés émergents est toujours intéressante dans le cadre de la diversification et de la recherche de corrélations négatives. Je ne recommande pas de dépasser les 10% d’allocation à ce secteur. C’est de toute façon le poids mondial de ce marché. Sa volatilité est plus grande mais son rendement pas nécessairement meilleur que les marchés industrialisés.

Eurozone government bond (VETA)   40%

Indice: Bloomberg Barclays Euro Aggregate : Treasury Index
Frais : 0,12%
Obligations : 317 dans 13 pays zone euro
Qualité de crédit moyenne : A+
Coupon moyen : 3%

Ce fond fait très bien l’affaire si vous ne craignez pas de détenir de la dette des pays de la zone euro. Si vous préférez uniquement par souci de sécurité, investir par exemple dans de la dette allemande allez-y. Cet ETF est assez bien diversifié avec des obligations espagnoles, italiennes, françaises, allemandes etc… Si vous avez une assurance vie, vous avez fort probablement déjà pleins d’obligations françaises. L’Espagne et l’Italie ont, depuis 2009, montré leur capacité à se réformer contrairement à la France. Si vous n’avez pas peur de l’un, il n’y a pas de raisons de craindre l’autre.

Total des frais du portefeuille : 0,09+0,02+0,048 = 0,16%

Pour le Canada

 

Modèle de portefeuille : Global équilibré

 

Capture d’écran 2019-04-09 à 19.56.03

Toujours dans la simplicité, ce portefeuille accentue la part du Canada pour profiter du traitement fiscal avantageux des dividendes.

 

 

 

Un coup d’oeil aux ETF:

Vanguard FTSE Global All cap ex Canada Index (VXC)   40%

Indice: FTSE Global All Cap ex Canada
Frais : 0,27%
Compagnie la plus grosse: Microsoft (1,74%)
Investit dans plus de 10 000 actions dans 43 pays dont 10,3% sont émergents
Pays dominant: US (56,4%)

Contrairement aux ETF du modèle français que j’ai trouvés, les ETF nord américains ont eux, une exposition aux petites entreprises. Le terme « All Cap » indique que l’indice suit toutes les tailles de capitalisation. Ce fond investit partout dans le monde sauf au Canada (ex Canada).

Vanguard FTSE Canada All cap Index (VCN)      20%

Indice: FTSE Canada All cap Index
Frais : 0,06%
Compagnie la plus grosse : RBC (7,1%)
Investit dans 211 actions canadiennes

Cet ETF est simple à comprendre. Il investit au Canada dans les grosses moyennes et petites entreprises cotées en bourse. J’aime particulièrement les frais de gestion.

BMO Aggregate Bond fund (ZAG)     40%

Indice: FTSE Canada Universe Bond
Frais : 0,09%
Investit dans plus de 1400 obligations canadiennes
Secteurs : provincial (36,11%), fédéral (35,68%), corporation (28,21%)
Types de crédit : AAA (38,78%), AA (37,04%), A (12,99%), BBB (11,2%)

Total des frais du portefeuille : 0,108+0,012+0,036= 0,15%

Voici le dernier ETF pour clore cet article. Avec ce genre de portefeuilles vous serez globalement diversifiés et votre argent sera en pilotage automatique. Investissez régulièrement la même somme tous les mois répartie comme il le faut dans chaque ETF en incluant les dividendes qui auront été reversés entre temps. Veillez juste à conserver cette même répartition d’actifs.

Si vos actions ont monté et que maintenant votre portefeuille est à 65% d’actions contre 35% d’obligations. N’achetez que des obligations jusqu’au rééquilibrage du portefeuille à 60-40 (ou vendez les actions pour acheter des obligations). Si les actions chutent très fort et que votre répartition est de 50% (actions) – 50% (bonds), vendez 10% d’obligations et achetez 10% d’actions pour rééquilibrer plus rapidement. Équilibrer votre portefeuille vous oblige, sans faire appel à vos émotions, à acheter bas et à vendre haut. Vous pouvez le faire une fois par an uniquement. Le but est de revenir à chaque fois à votre niveau initial de tolérance au risque. Je verrai plus en détails à quel point ce simple fait change tout quant aux chiffres de rendement officiels et à votre performance individuel.

Êtes-vous prêts à vous lancer en bourse, maintenant ?

7 Comments »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :