Aller au contenu principal

Qu’est-ce que l’indépendance financière ?

Photo de Nina Uhlu00edkovu00e1 sur Pexels.com

J’ai eu l’idée d’écrire cet article en lisant cette page où Dominique Favreau nous présente la retraite comme une idée du passé et que nous devrions tous (les jeunes du moins) viser l’indépendance financière à la place. J’avoue avoir été un peu confus au début car dans mon esprit, mon indépendance financière était ma retraite. Puis, j’ai compris ce que l’auteur voulait dire et j’ai réalisé que ce serait bien que je mette sur papier ma propre définition de l’indépendance financière. Même si la base idéologique est la même, cela reste un concept avant tout personnel qui évolue d’une personne à l’autre.

Imaginons que votre but financier est de couvrir vos dépenses courantes grâce à un portefeuille d’investissements. Autant tout de suite dire que ce but est plus simple à atteindre si les dépenses ne sont pas excessives. Du moment où vous pouvez couvrir toutes vos factures, votre nourriture, votre logement et votre transport grâce à une combinaison de dividendes, intérêts et gains de capitaux, vous atteignez ce qu’on appelle l’indépendance financière.

C’est un moment clé où votre travail ne sert qu’à financer vos loisirs et vous pouvez dorénavant mieux contempler l’idée de réaliser des rêves trop longtemps enfouis. Vous pouvez décider de travailler à temps partiel ou de vous lancer à temps plein dans une autre activité. Vous n’êtes pas un riche rentier car sans revenu du travail vous fonctionnez à peine et vous n’avez pas vraiment plus que ça. Cependant, vous êtes riches d’opportunités et de temps. C’est un tournant dans votre vie financière. N’oubliez pas qu’après l’indépendance financière atteinte, votre portefeuille devrait continuer à croître, certes plus lentement car vous en tirez des fruits, mais il croît tout de même. Il devrait en être ainsi ad vitam aeternam.

En combien de temps peut-on l’atteindre ?

silver and gold coins

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Si vous avez déjà un capital de départ, tant mieux, les choses n’iront que plus vite. Sinon, si vous partez de zéro ou presque comme nous, il vaut mieux commencer dès maintenant car le chemin est long surtout si vous ne voulez pas prendre de risques démesurés. Avec un taux d’épargne conservateur il faut environ 40 ans (3 500$/an à 7% annuel) pour parvenir à un capital qui génère suffisamment de revenus passifs. Avec une épargne très agressive et de bons revenus il faut autour de 16 ans (45 000$/an à 7% annuel). L’indépendance financière est atteinte lorsque 4% du montant du portefeuille suffisent à payer les factures tandis qu’il croît toujours de 3% pour conserver son pouvoir d’achat.

Quelques chiffres pour illustrer

Cas 1 – l’épargne conservatrice/personne seule/salaire médian

Disons qu’à 25 ans vous gagnez 35 000$/an net. Comptons une augmentation de salaire annuelle de 1% en moyenne. Si vous trouvez 291$ tous les mois à épargner sur vos 2 916$ (10%) et que vous augmentez votre épargne de 1% également, votre portefeuille devrait ressembler à ceci au fil des ans :

 

AnnéesSalaire
net
Épargne
annuelle
Épargne
totale
Solde
du compte
Gains
(7%)
Total
135 000$3 492$3 492$3 492$244$3 736$
1038 279$3 819$36 534$50 199$3 514$53 713$
2042 284$4 219$76 890$154 201$10 794$164 995$
3046 708$4 660$121 469$364 588$25 521$390 110$
4051 594$5 148$170 711$784 862$54 940$839 802$

4% de 839 801$ donne 33 592$/an. Ce montant devrait couvrir les factures mais, à lui seul, il ne remplace pas les revenus de l’année 40 moins l’épargne qui s’élèvent à 46 446$. La différence de 12 854$ devrait représenter le budget annuel des sorties, loisirs et vacances. Ce budget, à 65 ans sera couvert par le Régime de Pension Canada (RPC) et le niveau de vie sera globalement maintenu. Notez bien que dans cette vision des choses, le RPC finance vos loisirs et vacances. C’est mieux que des boîtes de sardine.

 

Cas 2 – l’épargne agressive/couple/salaire médian

À 25 ans vous gagnez en couple 70 000$ net. L’épargne agressive est plus facile à 2. Avec 2 salaires médians, il est possible en 2019 de vivre frugalement en dépensant 50 000$/an en dépenses récurrentes. Voyons combien de temps il faut donc pour générer cette somme en épargnant 28% de vos revenus soit 20 000$/an avec 1% d’augmentation annuelle et 7% de rendement :

AnnéesSalaire
net
ÉpargneÉpargne
totale
SoldeGains
(7%)
Total
170 000$20 000$20 000$20 000$1 400$21 400$
572 842$20 812$102 020$117 181$8 203$125 383$
1076 558$21 874$209 244$287 510$20 126$307 635$
1580 463$22 989$321 938$532 688$37 288$569 976$
2084 567$24 162$440 380$883 165$61 822$944 986$
2588 881$25 395$564 864$1 381 667$96 717$1 478 384$

Au bout de 25 ans, 4% de 1 478 383$ génèrent 59 135$, si l’épargne de 25 394$ s’arrête ou diminue cela couvre largement les 50 000$ de dépenses annuelles plus 25 ans d’inflation. L’indépendance financière est atteinte avant l’âge de 50 ans. Cependant vous notez bien que vous ne pouvez pas vraiment vous permettre d’arrêter toute forme de travail, à moins de baisser encore plus vos dépenses. Ou alors vous pouvez aussi tirer plus que 4% du portefeuille et l’épuiser progressivement puis vivre plus largement.

Cas 3 – l’épargne très agressive/couple/salaire moyen

Disons qu’à 30 ans vous gagnez en couple 100 000$/an net. Comme notre cas 2, vous vivez frugalement et ne dépensez que 55 000$/an. Votre épargne est de 45 000$. Voyons les chiffres :

AnnéesSalaire
net
ÉpargneÉpargne
totale
Solde du
compte
Gains
(7%)
Total
1100 000$45 000$45 000$45 000$3 150$48 150$
5104 060$46 827$229 545$263 656$18 456$282 112$
10109 368$49 216$470 800$646 897$45 283$692 180$
15114 947$51 726$724 360$1 198 547$83 898$1 282 445$

4% de 1 282 445$ donnent 51 297$. Ajoutons à ça les 51 726$ que vous pouvez arrêter d’épargner et à 45 ans vous êtes largement financièrement indépendant.

Ces cas sont des illustrations et non des vérités absolues. Le rendement de 7% annuel est une moyenne et il ne sera jamais régulier année après année. Le portefeuille sera plus volatile que cela. C’est compliqué de mettre exactement la même somme de côté et d’avoir un salaire régulier pendant 25 ou 40 ans. Les plus gros obstacles à ce genre de plans sont le chômage, les problèmes de santé et les divorces/séparations. Éventuellement aussi, le nombre d’enfants que vous voulez peut beaucoup changer la donne. En revanche, l’augmentation de 1% que j’ai choisie est faible comparée à la réalité. Le chiffre de 50 000$/an de dépenses pour un foyer est une moyenne, pas une constante. Les années crédit immobilier et enfant en garderie seront plus hautes, mais d’autres années devraient être plus basses. De plus, en profitant de déductions fiscales comme les REER ou les frais de garderie d’ailleurs, vous pouvez augmenter votre salaire net et réinvestir votre retour d’impôt.

7 Comments »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :