Aller au contenu principal

Que faire avec votre épargne ? (partie 1)

L’épargne à court-terme (1-2 ans)

Financièrement la philosophie de ce blog est plus du côté de la fourmi que de la cigale. J’ai souvent eu des discussions animées sur l’utilité (ou l’inutilité) d’épargner son argent. « Tu ne vas pas emporter ton argent dans ta tombe », « l’argent est fait pour être dépensé», « tu pourrais mourir demain » sont des phrases récurrentes contre lesquelles je ne débattrai pas ici. Je me contenterai de dire pour l’instant que cette vision est soit empreinte d’un certain désespoir (lorsqu’on a une très mauvaise santé c’est vrai qu’épargner pour le futur peut être futile), soit teintée d’ignorance statistique (il y a plus de chance de vieillir pauvre après avoir travaillé toute sa vie sur un salaire moyen que de mourir à 35 ans), soit tout bonnement immergée dans l’idée que capitalisme ou argent = consumérisme alors que ce sont 2 idées parfois opposées.

Alors si vous n’êtes ni dans la peur de mourir demain, ni dans le déni des règles mathématiques et que vous voulez comprendre un peu plus le système financier, cette série d’articles est faite pour vous. Lorsque vous aurez trouvé un moyen de dégager un surplus d’argent chaque mois en baissant vos dépenses, qu’allez-vous en faire ? Quel est votre but à court terme ? Couvrir les urgences potentielles ? Aider un proche ? Des vacances à la fin de l’année ? Pour ce genre d’objectifs il vous faut placer votre argent dans un de ces produits :

       1. Les comptes d’épargne à intérêts élevés

Rien de bien sophistiqué là-dedans. S’il vous faut de l’argent demain ou la semaine prochaine au cas où la voiture vous lâche et qu’il faille changer le lave-linge et le réfrigérateur en même temps, c’est le compte qu’il vous faut. Puisque le crédit est interdit, il faut placer une somme sur un compte d’épargne à intérêts élevés, tout de suite disponible, capable de couvrir les urgences de ce type.

Bonne nouvelle ! Moins vous possédez de choses, moins vous avez besoin de ce genre d’épargne. Si vous êtes locataires, vous n’avez pas besoin d’une très grosse somme (5 000 ou 7 000$ pour remplacer un véhicule d’occasion). Si vous n’avez pas d’auto, c’est encore mieux. Pour les propriétaires en revanche, c’est une autre histoire. Cependant ne dépassez pas 20 000$ à moins d’avoir un énorme budget vacances ou une situation vraiment particulière.

Voici un compte assuré par la SADC offrant 2,3% annuel (non disponible au Québec). Au niveau des 5 grandes banques nationales les taux sont plus bas. TD Canada Trust offre le compte  d’épargne cyberPrivilège intéressant si vous faîtes vos transactions uniquement en ligne (1,2% au-dessus de 10 000$). L’idéal serait un taux élevé mais ce n’est pas non plus primordial. Le compte doit être GRATUIT, sans frais de transfert et l’argent facile à virer dans votre compte chèque. Si le calcul du taux d’intérêt est trop compliqué, laissez tomber. Il y a des alternatives plus simples.

Note 1 : les intérêts perçus dans ces comptes sont imposables. Normalement la somme que vous gardez dessus ne devrait pas être immense et ne devrait pas générer de trop gros intérêts. La banque ne vous envoie un formulaire T5 que si vous dépassez les 50$ d’intérêts dans l’année, soit 2 149$ placés à 2,3% calculés quotidiennement. 10 000$ génèrent un peu plus de 232$/an au même taux. Si votre taux d’imposition marginal fédéral est de 33% (le plus élevé) vous paierez 76,56$ sur ces gains et votre rendement net tombe à 1,55%. C’est une des raisons pour laquelle il est inutile de placer une grosse somme d’argent dans ces comptes.

Note 2 : Je ne recommande pas d’ouvrir un CELI (Compte d’Épargne Libre d’Impôt) pour l’épargne de précaution. Le CELI a un potentiel beaucoup trop puissant pour juste de l’épargne court terme. J’en parlerai ailleurs.

       2. Les comptes d’épargne-placement

Peu connus mais relativement bons rémunérateurs, ces comptes sont plus accessibles aux épargnants qui ont accès à la branche investissement de leur banque. Ils servent à conserver du cash soit en attente d’une bonne occasion sur les marchés, soit comme part de votre portefeuille globale d’investissement. Si vous avez un compte de courtage en ligne alors il vous suffit de rechercher le code d’un de ces comptes sur votre écran. Voici une liste qui peut aider :

Fonds Taux Placement initial Code
Compte Surintérêt Altamira BNI 1,6% 1 000$ NBC100
B2B Compte d’investissement à intérêt élevé 1,6% Pas précisé BTB100
Compte d’épargne-placement de la BNE 1,10% Pas de minimum DYN1300
Compte d’épargne à intérêt élevé BMO Fluctuant 5 000$ AAT770
Compte d’épargne à intérêt élevé EQB 1,6% 500$ EQB100
Compte d’épargne-placement de la banque canadienne ADS 1,10% Pas de minimum DYN500
Home Trust CEIE Fluctuant 1 000$ HOM100
ICICI High Interest Investment Savings Account Pas clair 1 000$ IBN100
Compte d’épargne placement Manuvie 1,6% Pas de minimum MIP510
Compte d’épargne placement RBC 1,6% 500$ RBF2010
CEIE Renaissance 1,6% 50$ ATL5000
Compte épargne placement TD 1,6% 100$ TDB8150

Si vous n’avez aucune idée de ce dont je parle, contentez-vous pour l’instant d’un compte d’épargne à intérêts élevés avant de commencer à choisir un courtier. Nous en reparlerons également.

Note : ces fonds peuvent avoir des frais et apportent une certaine complication que les comptes d’épargne n’ont pas. J’ai tendance à préférer la solution 1.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :