Aller au contenu principal

Élever un enfant anxieux de 2 ans

L’anxiété chez les enfants

Aujourd’hui, je commence cet article sans savoir vraiment comment il sera perçu. L’anxiété chez les enfants, et surtout chez les tout-petits, n’est pas un sujet souvent abordé. Quand on pense à un enfant en crise, on entend souvent dans notre tête les commentaires qui vont avec. Est-ce que l’enfant en question manque de cadre ? Il manque de structure ? Est-ce que ses parents sont trop laxistes ? Est-ce un enfant roi ?

Je ne dis pas que la problématique de l’enfant roi n’existe pas. Pour moi, il s’agit aussi d’un problème de société. Mais il ne faut pas mettre toutes les situations et tous les enfants dans le même panier. Certains enfants ont un réel problème d’anxiété, et ce pour diverses raisons. L’anxiété peut être héréditaire, un parent peut donc la transmettre à ses enfants, et les punitions ne changeront dans ces cas rien aux crises de l’enfant. Un enfant, même tout-petit, peut réellement souffrir s’il est hypersensible, ou s’il a un fonctionnement différent de la norme.

Dans notre cas, les choses sont un peu compliqués et je ne souhaite pas rentrer en détails dans ce qui est privé et personnel pour notre fils. Tout ce que je me permets de dire à son sujet est qu’il a parfois du mal à gérer ses craintes, qu’il est perfectionniste et qu’il a tendance à se dévaloriser. Il n’a pourtant pas encore 3 ans, mais dans un autre article, et quand nous aurons passé plus d’évaluations avec les personnes qui nous suivent, je parlerai sans doute des causes de ces petits tracas.

L’anxiété chez les enfants est d’ailleurs un sujet sur lequel j’aimerais revenir plus en profondeur un autre jour. Je pense qu’il y a beaucoup à dire et que pas mal de parents peinent à trouver des informations pertinentes à ce sujet.

Comment aider un enfant anxieux ?

Parmi toutes les choses que nous essayons à la maison pour faire baisser cette anxiété et ce souci de perfectionnisme, je vous présente notre petite boite à surprise.

Cette boite n’est pas un système de récompenses classique. Si vous n’êtes pas familiers avec ces systèmes, je vous explique comment la plupart fonctionnent :

  • Un enfant peut accomplir des tâches dans la maison ou à l’extérieur, et obtient ensuite un coupon (ou autre) à échanger contre une récompense.

Les systèmes de récompenses fonctionnent bien dans la majorité des cas, s’ils sont utilisés correctement. Personnellement, je n’ai rien contre !

Mais ce que j’ai voulu faire à la maison ne ressemble pas exactement à ça…

Notre panier à étoiles

Nous avons un panier rempli d’étoiles que notre fils peut recevoir quand il est fier d’avoir accompli quelque chose : ça peut être quelque chose qu’il n’aime pas (comme se brosser les dents),  surmonter une peur, faire quelque chose de gentil envers quelqu’un, etc.  Quand il a accumulé 10 étoiles, il a le droit de choisir une surprise dans le panier. Puis on repart à zéro.

20190221_095456.jpg

Que met-on dans la boite à surprises ?

Que de petites choses ou des livres qui font partie de son abonnement au club de lecture. Les cadeaux sont plutôt symboliques. Voilà ce que j’ai mis récemment dans la boite :

  • Un paquet de biscuits de Pâques
  • Des petites voitures à 1$ pièce
  • Des livres de Pat le Chat qui viennent du club de lecture
  • Un cahier de coloriage
  • De gros crayons parfumés
  • De grosses craies pour jouer dehors
  • Un flacon de « bulles »

20190306_162711.jpg

Voici les grandes lignes directrices de notre idée (et je m’excuse si ça vous parait confus, c’est un système qui est encore en cours d’élaboration, mais qui fonctionne déjà très bien depuis 1 mois) :

  • Notre fils n’obtient pas d’étoiles pour avoir accompli une tâche précise (prenons l’exemple du brossage de dents : il peut en obtenir une s’il est fier de s’être bien brossé les dents, mais lorsqu’il le fait sans que ça lui pose de souci et qu’il n’a pas l’impression d’avoir surmonté quelque chose, il n’en obtient pas)
  • Nous ne nous servons pas des étoiles pour lui faire faire quelque chose
  • L’idée doit venir de lui et nous mettons en avant la fierté personnelle d’avoir fait quelque chose de positif
  • Nous ne retirons jamais une étoile et nous n’utilisons jamais les étoiles dans un cadre disciplinaire (comme par exemple de dire « Si tu ne te brosses pas les dents, tu n’auras pas d’étoiles…)
  • On s’en sert principalement pour qu’il se rende compte lui-même qu’il fait de bonnes choses, pour lui faire voir le positif, que nous sommes fiers de lui et que ce qu’il fait n’a pas à être parfait pour être apprécié 

Évidemment, mais je le précise quand même, ce système de renforcement est un outil à utiliser en plus du reste (c’est à dire en plus d’un suivi avec des professionnels et d’autres outils). 

Mais, nous constatons une nette amélioration depuis que le système est en place. Nous n’entendons presque plus de commentaires d’auto-dénigrement et nous remarquons une plus grande fierté lorsqu’il parvient à faire quelque chose. Croisons les doigts pour que ça continue !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :