Aller au contenu principal

Couches lavables faciles : mode d’emploi

J’ai longtemps cherché des sites ou des articles en français avant de me lancer dans les couches lavables. Je n’ai malheureusement pas trouvé ce que je cherchais, tout ce que je lisais me paraissait ultra compliqué, aussi bien dans le choix de la couche que dans l’entretien et je me disais ce ne peut pas être si difficile ! Eh bien j’avais raison ! À force de recherche côté canadien et américain, j’ai fini par comprendre comment nous allions adopter ce système économique, écologique et confortable pour un petit bébé. Ça vous tente ?

Le choix des couches

Le concept de taille ne me plaisait pas du tout. Je ne me voyais pas acheter des couches qui n’iraient à mon bébé que quelques mois, pour ensuite en racheter, puis en racheter jusqu’à ses 3 ans. Je me suis donc penchée sur les couches tailles uniques, naissance à 3 ans. En fouillant sur le net, j’ai trouvé une marque qui me plaisait à un prix très abordable (j’y reviendrai) qui fonctionnait sur le principe des tailles uniques. J’avoue que j’étais sceptique, mais pour le prix, je me suis dit que j’allais tenter l’expérience.

J’ai donc commandé ce modèle :

Il s’agit de couches lavables avec poche pour placer un ou deux inserts absorbants.

Puis, dans le doute, j’ai aussi commandé un modèle nouveau-né, censé durer jusqu’aux 1 an ou 9kg de bébé. Ce modèle :

J’ai commencé par un lot de 32 couches et 64 inserts,  pour un prix d’à peu près 200 euro. 

Bilan ? J’ai eu un bébé tout mince, il faisait 3,3kg à la naissance, mais il a grandi bien plus vite qu’il n’a grossi ! À 7 mois, ça n’a pas changé, même s’il pèse 8kg, il est très élancé. Bref, du coup je n’ai finalement pas regretté mes couches nouveaux-nés qui s’ajustaient mieux à ses petites cuisses toutes fines. Par contre, les couches tailles uniques fonctionnaient aussi dès le départ. Nous venons d’arrêter les couches nouveaux-nés qui devenaient un peu serrées pour lui, et j’ai recommandé 18 couches tailles uniques à 60 euro le tout, pour être à l’aise.

L’entretien

Alors là, on aborde un sujet délicat ! Je vais essayer d’être claire et brève…

Quand on change bébé, on a deux possibilités :

  • Si on est à la maison, on ouvre la couche, on sort les inserts et on met le tout dans un sac à couches sales (étanche). Quand le bébé est allaité, les selles passent à la machine sans aucun problème. Si le bébé est au biberon ou diversifié, on retire les selles grâce à une feuille de papier biodégradable placé préalablement au fond de la couche et que l’on peut jeter aux toilettes au moment du change. Le tout SANS toucher les selles ! J’insiste là-dessus.
  • Si on est à l’extérieur, je conseille de juste sortir les inserts de leur poche, de les laisser dans la couche et de refermer le tout. On peut garder la couche sale dans un petit sac lavable dans le sac à langer.

Que fait-on des couches sales placées dans notre sac ? RIEN !

On vide juste le sac tous les 2 ou 3 jours dans la machine à laver et on lave le tout (couches et sac) selon un cycle pré-lavage – lavage chaud, rinçage froid, avec une lessive écologique classique ou bébé.

On sèche ensuite les couches sur un étendoir ou au sèche linge, au choix. Et c’est tout.

Pas de trempage, pas de lessive spéciale chère, pas de raclage de selles à la main, ou de décrassage des couches tous les 3 mois. Je sais que ce sont des choses que l’on retrouve souvent sur les blogs, mais j’ai lu beaucoup d’articles, dont certains venant des marques de couches lavables, qui expliquaient l’inutilité de tout ça.

L’entretien des couches lavables est simple ! Mes couches sont toutes blanches, impeccables, et elles ne sentent rien, après 7 mois d’utilisation quotidienne.

Alors, convaincu ?

Un commentaire »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :